Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !

Publié le par Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune

Les pêcheurs à la ligne sont de retour mais la dorade va avoir aujourd’hui et pendant les jours qui suivent un drôle de goût, celui du gas-oil ! car une pollution par hydrocarbure accompagnée d’odeurs nauséabondes, provenant des émanations du gas-oil, est à nouveau à l’ordre du jour à Sète. Une nappe en surface, longue de plusieurs dizaines de mètres, qui semble partir du quai de la Marine où certains thoniers ce matin, sont à la manœuvre (ceci expliquerait-il cela ?) et qui dérive au fil de l’eau tout le long du canal en direction de notre précieuse lagune de Thau, tout en laissant sur son passage des traces résiduelles autour de chaque barque et petit bateau à moteur, amarrés le long des quais. Il n’est pas besoin de rappeler que ce canal est victime de pollutions routinières par hydrocarbures liquides ni de leurs effets néfastes sur l'environnement, qu’il s’agit d’une infraction au code de l’environnement car même si la nappe se dissipe rapidement, leurs conséquences sont toxiques sur les organismes vivants.

« Alors, on ne fait rien contre ça !? » comme qui dirait un touriste, présent sur un des fameux ponts sétois avec l’appareil photo à la main et se bouchant le nez de l’autre, qui, pour cette fois, ne peut être incriminé de cette pollution par le citoyen sétois,« Eh bien non, RIEN » me suis-je permise de lui répondre. Car pourquoi les pêcheurs de profession, car ils s’agit bien d’eux, en dehors de pisser dans l’eau depuis leur pont de bateau, se priveraient-ils de polluer par déballastages, dans la mesure où l’ensemble des autorités tolèrent leurs méthodes de voyous.  Aucun contrôle, ni enquête pour déterminer l’origine de la pollution, ni dénonciation, ni verbalisation, ni sanction de leurs parts. Ah ...le lobbying de la pêche à Sète...Bon ok ! Mais me direz-vous, on pourrait au moins nettoyer, éviter la propagation jusqu’à la lagune. Eh bien non, toujours pas ! Pas de barrages flottants pour au moins limiter la propagation des hydrocarbures, ni de pompage du polluant liquide etc...Ce n’est pas faute de la part des Gardiens d’avoir œuvré auprès des autorités compétentes pour que ces solutions soient mises en place. En vain. A se demander si on ne s’intéresse à l’écologie que pendant les campagnes électorales....Ne s’agirait-il que d’opportunisme  politique ? Je n’ose le croire. A laisser faire, nous, représentants des différentes autorités, citoyens sétois, écologistes, marins, petits pêcheurs, plaisanciers, conchyliculteurs, touristes, baigneurs et j’en passe, nous sommes tous complices ! Bref comme dirait une jeune femme sétoise , croisée sur le pont de la Savonnerie en ce jour de pollution marine : « De la pollution,  ils s’en foutent ! Qu’ils se le gardent leurs poissons pollués ! Moi, je n’en mange plus ! » A bon entendeur, salut !

 

Josiane

 

Après toutes ces pollutions récurrentes , l'association s'est sentie obligée de déposer plainte contre X cet après-midi.

Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Nouvelle pollution des canaux, Tous complices !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Sète Ville singulière dit-on ! Oui et dans bien des domaines, et particulièrement dans le laxisme et l'inconscience de tout ceux qui, en se grattant le ventre en mangeant la tielle tout en pissant dans l'eau, imaginent que la mer est une poubelle qui a la faculté de tout avaler... Lamentable mentalité issue du fond des âges et qui perdure dans les esprits 'modernes'. Notre pays n'arrête pas de voter des lois dans tous les sens et nos députés, poussés par les associations environnementales, en ont voté des textes pour protéger la planète ! Quel bilan ? tout le monde s'en fiche et les autorités chargées de les faire appliquer aussi.
Alors que reste-il aux citoyens sensibles à leur environnement ? le désespoir ? l'action violente ? le vote ? je vous laisse le choix.
Répondre