Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...

Publié le par Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune

Le jour d'après est maussade, gris et rempli de colères usantes pour les membres des Gardiens de Thau ses ports (porcs) et sa pauvre Lagune...

Cette photo pour vous faire comprendre notre désarroi.

D'abord par la non présence d'une seule entreprise venue nous aider !! Pourtant cette zone est la leur et tout ce que nous trouvons, la plupart du temps, leurs appartient. En plus certains ont eu le culot de nous demander si on pouvait ramasser les "merdes" de chien car la mairie ne vient jamais le faire ! Pour qui  nous prennent ils ? On ramasse déjà leur merde bien à EUX car notre objectif est de protéger l'étang et la mer. Pour ma part les "merdes " de chiens ne me dérangent pas car elles ne sont pas nocives pour la lagune. Par contre leurs déchets OUI. Ils détruisent l'écosystème par leurs produits polluants et dangereux pour l'homme.

Puis revenir sur le site que nous nettoyons assez régulièrement pour trouver une pollution de plastiques monstrueuse sur la petite plage, nous en a fait tomber les bras !!!!

Sans oublier, les 4 bateaux toujours bien présents dont un qui a  commencé à bien se disloquer mettant des bouts de partout....Bateaux qui ont été signalés depuis plus de 3 ans aux affaires maritimes qui nous laissent sans réponse à nos lettres. Donc cette fois trop c'est trop. On se fout de notre TRAVAIL de BENEVOLE, on se FOUT de NOS CONSTATS environnementaux réguliers, alors nous allons les mettre devant leurs responsabilités. 

Une adhérente a même trouvé un gros bidon dans un état lamentable sur la pointe le long du canal de Rhône et qui hélas s'est renversé en laissant échapper plusieurs litres d'alcool à bruler !!!! Que faisait il là ?

Comment voulez vous qu'après tous ces constats, nous puissions ne pas nous révolter contre tous les responsables qui sont censés nous protéger ? Responsables qui pensent plus à leur fauteuil de bons fonctionnaires ou d'élus pour prendre des initiatives qui pourraient ternir leurs relations avec les autres car ils veulent respecter et appliquer les lois ! Nous sommes dans un monde d'égoïstes, d'égocentristes surdimensionnés, mais un jour, leur manque de courage leur retombera sur le nez, car la nature fera ce qu'il faut pour s'en sortir "ELLE".

Heureusement que la convivialité de notre association permet, après la bagarre, de trinquer entre nous et de rigoler afin de nous détendre.

Merci mes amis pour votre éternel engagement pour notre mère et mer planète.

 

Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Le Jour d'Après le Parc aqua-technique de Sète...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Depuis le temps que nous agissons sur cet endroit on espérait retrouver un espace sans trop de déchets.
Que nenni ! les bateaux se dandinent toujours au gré du vent et des vagues qui les soulèvent et les chahutent afin qu'au fur et à mesure ils se brisent et donnent à nos adhérents le plaisir de venir les ramasser.
Une nouvelle arrivée de plastiques en petits morceaux est venue nous rappeler que nous étions comme Sisyphe et son rocher, sans cesse à refaire notre punition.
Après avoir distribué des flyers aux "habitants" de la zone afin de les inviter à nous donner un coup de main ce fut l'absence totale de participants. Et pourtant ! cet endroit est habité et bien actif même le samedi. Une des personnes nous a même demandé de ramasser les crottes de chiens. Pas étonnant, c'est le reflet de la mentalité de ces individus qui se croient tout permis et prennent les autres pour des larbins. Manque de civisme mais surtout d'éducation la plus basique.
Répondre