Confinement, tu n'auras pas le LIDO !

Publié le par Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune

Deux tempêtes successives, les déchets se sont régalés pour s'y déposer. Hélas, de nos jours les déchets sont devenus de plus en plus petits. Pour les ramasser, il faut avoir l'œil vif et l'articulation du coude énergique pour racler le sable afin de les découvrir.

La dernière tempête à déposer sur le sable une importante quantité de bois qui recouvrait les déchets et le bord de plage. On semble contents de voir qu'il y a moins de gros détritus mais ce n'est qu'une belle illusion de  la nature. Le processus de destruction que la mer et le soleil peuvent effectuer sur ces plastiques, est beaucoup plus dangereux pour la faune marine.

En effet, maintenant ce sont des microparticules qui deviennent d'année en année presque invisibles à l'œil du non expert.

Cela fait + de 5 ans que nous nous inquiétons sur ce grave problème.  Depuis 2 ans les tempêtes étant plus nombreuses et violentes les déchets s'en trouvent éclatés et reviennent sur la terre dans une état de poison violant que nous avons , nous, humains irresponsables laissé partir au grès du vent dans la mer.

Alors maintenant on s'affole, on crie, on dénonce, on communique, on parle, on dit, on conseille on...on...on.... mais qu'elles sont les véritables actes de nos dirigeants ? pas grand chose.

Alors, le monde sera sauvé, du moins protégé, par les millions voire milliards de bénévoles courageux qui peuplent le monde par leurs actions de nettoyages réguliers pour ramasser ces micro-déchets. Mais n'oublions pas des cordes, bouts de filets bref la panoplie du parfais pécheur (sans propre comme figuré) !!!

Samedi 21 novembre nous avons demandé une autorisation à la préfecture pour effectuer le nettoyage sur la plage de Sète et nous remercions le préfet de nous l'avoir autorisé. Aussi, nous n'avons pas pu l'annoncer pour éviter la venue de trop de personnes extérieures à l'association. Mais pour parfaire ce travail, nous  avons accueilli l'équipage du Bateau KRAKEN , spécialiste du ramassage des plastiques en mer, qui est venu en grand renfort pour cueillir ces déchets sur une grande partie de la plage. Une pesée a été organisée par Julien le responsable de l'équipage.

89 kg de microparticules ont été ramassées. Un travail de fourmi pour les dénicher dans le sable. Sans compter que le mistral est passé par là pour les recouvrir et finir par un tractopelle qui les a enterrés presque à jamais. Jamais non car un jour ou l'autre ils sortiront et se retrouveront en mer mangés par les êtres marins.  🤨

16 membres de l'association et 12 membres de l'équipage de Kraken, se sont donc réunis pour lutter avec persévérance contre ce poison qui affaiblit petit à petit notre terre nourricière. 

Avant leur départ de Sète, nous essayerons de réorganiser un nettoyage. Sète, ville singulière de  béton, en a grandement besoin.

Merci à toutes et tous pour votre énergie et d'avoir donné de votre temps pour cette action. Soleil, pas de vent, un ciel bien bleu quoi demander de mieux pour nous donner de l'énergie !

Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Confinement, tu n'auras pas le LIDO !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
Belle demi-matinée en effet car Eole a bien voulu rester couché et nous a épargné ses colères.
En cette période de confinement cela nous a fait à tous un excellent bol d'air, et pour l'équipage du KRAKEN un air de terre. Cela fait chaud au coeur de voir que nous ne sommes pas les seuls à prendre conscience de l'état déplorable de notre maison la terre dont les locataires ne semblent pas se soucier. Merci à eux.
Toutefois
Répondre