Imbroglio à la souterraine….

Publié le par Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune

Dimanche, nous avons été contactés par une dame de Frontignan habitant dans le centre historique du centre-ville, sa maison classée au Patrimoine de France.  Une dame épuisée par tant de démarches (depuis des mois voire années) auprès  des autorités (censées protéger l’environnement) qui à ce jour se fichent pas mal des histoires d’évacuation d’eaux usées non assainies entre propriétaires même si ce problème (dont elle n’est pas à l’origine) provoque une pollution dans son puit donc dans la nappe phréatique qui se trouve sous ce centre historique.

Nous sommes allés chez elle constater immédiatement ce grave problème de pollution. Nous lui avons précisé que pour la guerre entre voisins, nous ne pouvions rien faire. Par contre, pour ce qui concerne la pollution du sol par des eaux comportant des excréments et par toutes les eaux ménagères d’un restaurant et des habitations voisines, là, il n’était pas question de rester sans rien faire. Dénoncer  cette situation était une évidence.

Dans un enchevêtrement immobilier se trouve une micro cour appartenant au propriétaire du restaurant et mitoyenne aux 2 autres habitation où se situe un égout chargé de collecter et d’évacuer ces eaux usées mais qui montre que les canalisations sont délabrées voire cassées. Deux propriétaires concernés se rejettent la faute. Notre dame, elle, subit  ce dégorgement d’eaux usées qui remontent dans les murs de sa maison. Les  murs sont devenus  humides, s’effritent et sont imprégnés d’odeurs nauséabondes alors qu’ils avaient été refaits à l’ancienne pour garder le caché de l’époque (photos à l’appui). Les lettres recommandées et les alertes adressées aux services publics compétents et experts (Agglopole, Suez, mairie…) autorités afin que les évacuations soient mises aux normes par les deux autres propriétaires ont suscitées peu d’intérêt. Oui, c’est de l’ordre du privatif mais quand cela touche à la pollution de l’eau,  le coté salubrité et hygiène, on s’attendrait à  ce que les autorités compétentes fassent respecter les lois et que cette situation déplorable se régularise au plus vite.

Mercredi (jour de notre visite), la société Suez, pour se mettre à l’abri, est venue déboucher l’égout et déplacer le regard afin de le positionner dans la rue. Cela résout-il le problème ? Non, car les canalisations intérieures n’ont pas été refaites et l’eau polluée continue à s’infiltrer dans les murs et dans l’eau de source souterraine.

Face à la mauvaise foi des propriétaires concernés et au je-m’en-foutisme des autorités tant sur les contrôles, la prise en charge ou l’accompagnement du problème, cette dame fatiguée à fait appel à notre association de défense de l’environnement. 

De fait,  nous lui avons conseillé de porter plainte auprès du procureur de la République afin que les lois soient respectées.

Dans les circonstances environnementales graves actuelles et à venir,   Il est déplorable que les autorités compétentes n’obligent pas les citoyens à respecter les lois et ce, dans des délais rapides puisqu’ils mettent en péril dans ce cas précis l’eau, notre richesse.

Imbroglio à la souterraine….
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article