Bateau de Croisière ami ou ennemi ?

Publié le par Francis PEREZ

Il arrive le grand bateau de croisière avec son chargement de passagers capricieux, il accoste à Sète.

Déjà, dès son arrivée,  une nuée s’affaire autour de lui, fourmis besogneuses. Il porte en lui les rêves les plus fous qui habitent les témoins de sa venue. Des rêves de côtes lointaines, de mers bleues, de luxe et de farniente.

Certes, l’écrin est beau, l’apparence est séduisante à l’image de notre société du paraître. Mais ce bateau porte en lui-même la pollution de ses cheminées qui crachent sur la ville, cela équivaux, par jour à 1 million de véhicules pour ce qui est des particules fines !!!!

Alors il faut mettre les choses à plat en ces temps de questionnements, quel impact  mon véhicule dans ce déluge de pollution ? Pour quelle raison suis-je culpabilisé et montré du doigt ??

Cette chose enfourne des quantités énormes  de gasoil détaxé dont la combustion produit allègrement et dans la joie générale des fumées nocives !!!! Est-ce juste ? Est-ce raisonnable ??

Non, le bateau de croisière n’est pas mon ami !!!

Francis PEREZ

Bateau de Croisière ami ou ennemi ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
C'est bien le paradoxe de notre société dont les "décideurs" pointent du doigt le petit automobiliste avec sa Clio diesel en l'accusant de tous les maux et d'être le plus grand responsable du réchauffement climatique. Par contre on balaie d'un revers de la main les arguments de ceux qui tirent la sonnette d'alarle sur le trafic arérien et maritime qui est loin devant. Mais chut ! il faut des sous pour les ports et les aéroports en dépit de leur nocivité pour notre terre.
Répondre